Fil infos

Hakim Doumou élu président de la Commission Nationale de Futsal

futsal-maroc

Les élections n’ont pas connu de grande rivalité. Ils étaient seulement deux candidats, tous deux de Kénitra : Abdelaziz Zitoun et Hakim Doumou. Ce dernier a été presque plébiscité, obtenant la faveur de 18 clubs sur les 20 clubs présents à cette réunion qui a eu lieu au siège de la FRMF à Rabat.

«On voulait ainsi rentrer dans le vif du sujet au lieu de se perdre dans les méandres de la diatribe. La situation difficile que vit le futsal ne le permet pas. L’heure est plutôt à la médiation sur les moyens à même d’ôter les obstacles au développement de ce sport, principalement l’indigence financière des clubs et la précarité des installations sportives. Les 28 clubs affiliés à la Fédération sont tous dans le besoin, sans exception. Les déplacements sont très coûteux, et ce, en raison de l’éloignement des villes. Le plus court déplacement pour mon équipe par exemple est de 135 kms. D’autres font Oujda Agadir», a indiqué Hakim Doumou.

Les clubs ont convenu pour faire dans la mutualité en matière de sponsoring et à agir auprès de la télévision pour avoir des horaires convenables à la retransmission des compétitions : «on doit nous faire confiance, car nous avons un bon projet et nos équipes ont un bon niveau qui est supérieur à celui de certains pays européens. La vétusté des installations est une autre épine plantée dans le talon de cette discipline. Il n’est pas normal que nos enfants continuent de jouer sur du bitume», a-t-il estimé.

Une kyrielle de projets qui requiert beaucoup de dextérité et de patience, mais aussi une attention de la part des autorités de tutelle. Le choix a été laissé à Hakim Doumou pour désigner les membres de son bureau qui ne devront pas dépasser 15, majoritairement présidents de clubs.

Brahim Oubel – LE MATIN