Le Maroc croit en ses chances d’abriter la Coupe du Monde 2026

Le président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa a souligné que le Maroc croit sérieusement en ses chances d’abriter la Coupe du Monde 2026.

« Le Maroc a déposé un dossier de candidature complet, logique et réalisable, répondant parfaitement à tous les conditions et critères énoncés dans le cahier de charge de la FIFA » pour l’organisation de cet événement, a affirmé M. Lekjaa dans un entretien accordé à la MAP.

« Le Maroc est en mesure d’abriter le Mondial-2026 et d’en assurer la réussite, comme il a réussi, par le passé, à gagner le pari de mener à bien l’organisation d’importantes manifestations, telles les deux éditions de la Coupe du Monde des Clubs (2013-2014) », a fait remarquer le responsable fédéral, faisant savoir que le Royaume fut le premier pays africain à avoir posé sa candidature pour l’organisation de la plus prestigieuse des compétitions footballistiques au monde, mais la chance n’était pas de son côté.

M. Lekjaa, également vice président de la CAF, a, dans ce sillage, martelé que le Royaume, fort de ses précédentes expériences et nourri d’espoir et de détermination, revient pour la cinquième fois pour déposer sa candidature dans une tentative de s’accaparer le privilège d’abriter cette manifestation, dont il a été le premier pays arabe et africain à atteindre le stade des 8ème de finale (Mexico 1986), rappelant qu’il est en droit de chaque pays affilié à la FIFA de présenter sa candidature pour organiser la Coupe du Monde.

Dans ce sens M. Lekjaa a expliqué que le Maroc a présenté sa candidature pour organiser le Mondial-2026, eu égard aux infrastructures de haute qualité, dont il dispose, en l’occurrence des stades modernes, des autoroutes, des hôpitaux et des hôtels haut standing, ainsi que d’autres atouts parmi lesquels sa stabilité et sa situation géographique de choix.

A travers cette candidature, a indiqué le président de la FRMF, le Maroc veut honorer l’Afrique et le football africain, estimant qu’il est « injuste » que ce continent, qui regorge de talents footballistiques évoluant au sein des plus grands clubs du monde », n’a eu qu’une seule fois l’honneur d’organiser un tel événement.

Concernant le soutien de la candidature du Maroc par des pays arabes et africains, M. Lekjaa a relevé que le Royaume entretient de bonnes relations avec plusieurs pays frères, qui ont fait montre d’un appui inconditionnel au Maroc.

« Grâce à la politique sage de SM le Roi Mohammed VI, qui a permis au Royaume de conforter sa place privilégiée sur les plans continental, arabe et international, le Maroc peut compter sur le soutien inconditionnel de pays arabes, africains et européens frères », a souligné M. Lekjaa.

La situation géographique proche de l’Europe et les bonnes relations avec ses pays constituent des avantages pouvant renforcer les chances du Maroc pour gagner le pari de l’organisation de cette manifestation universelle.

Dans le même sens, M. Lekjaa a, également, rappelé que les bonnes relations du Maroc avec des pays de l’Asie et de l’Amérique du Sud, servira, sans nul doute, d’intérêt pour cette candidature.

MAP