Nacer Larguet : «Benabicha devra trancher la question de la convocation de Boufal»

Nasser-Larguet

Actuellement en tournée européenne pour préparer un stage pour les jeunes joueurs marocains du 24 au 26 juillet en région parisienne, le directeur technique national, Nacer Larguet, est revenu sur l’éventuelle participation du Lillois Soufiane Boufal avec les U23 lors de la double confrontation avec la Tunisie en match de barrage des éliminatoires des JO de Rio de Janeiro. Larguet a précisé que la question de savoir s’il a besoin ou pas du joueur sera posée à Benabicha.

On entend dire que vous effectuez une tournée actuellement en Europe pour aller convaincre Soufiane Boufal et Hachim Mastour de rejoindre l’équipe nationale olympique qui s’apprête à disputer un match de barrage contre la Tunisie le 19 juillet, dans le cadre des éliminatoires des JO Rio de Janeiro 2016 ?
Non, c’est faux. Je suis effectivement en France pour faire une tournée afin de préparer des stages pour les jeunes joueurs marocains vivant en Europe natifs de 1999, 2000 et 2001 et qui évoluent en France, en Belgique, en Hollande, en Allemagne, en Italie et en Espagne. On va leur organiser un stage au mois de juillet dans la région parisienne. Je viens donc pour repérer les lieux. Concernant Boufal et Mastour, c’est une question qu’il faudrait d’abord poser au coach Hassan Benabicha pour savoir s’il a besoin d’eux. Je la poserai donc directement au coach quand je serai rentré vendredi (NDLR aujourd’hui). On va s’assoir autour d’une table et voir s’il existe des joueurs susceptibles de l’intéresser, en fonction des complémentarités avec le groupe dont il dispose déjà.

Est-ce que l’on peut déduire de vos propos que vous allez vous appuyer uniquement sur le groupe qui a disputé le Festival international de Toulon ?
Si vous avez suivi un peu cette équipe des U23, vous pouvez voir qu’on a profité de la période juste après le tournoi de Toulon pour convoquer certains joueurs évoluant en Europe pour un stage de préparation organisé au Maroc qui a inclus également les joueurs qui ont disputé le Festival de Toulon. Nous avons fait des entraînements et des oppositions. On a ponctué ce stage du match contre la Gambie. Lors de ce match, on a vu de très belles choses, que se soit avec nos propres joueurs qui ont fait le tournoi de Toulon ou avec des joueurs qui sont venus d’Europe. Si on prend le cas de Boufal, si l’entraîneur le veut, on le prendra. De toute façon, il sera un renfort non négligeable à la sélection des U23. Mais il faut savoir qu’on a une belle ossature et qu’on peut lui faire confiance pour la double confrontation avec la Tunisie.

Combien de jeunes joueurs allez-vous convoquer pour le stage prévu en région parisienne ?
On convoquera à peu près 60 jeunes qui vont participer à ce stage du 24 au 26 juillet prochain. On va les tester, ici en Europe d’abord, afin de voir leur qualité. Ceux qui vont être convaincants seront convoqués au mois d’août pour un autre stage qui aura lieu au Maroc avec des joueurs qu’on a déjà repérés au Royaume. Les meilleurs d’entre eux seront retenus pour alimenter les équipes nationales de jeunes.

Reccueillis par Abderrahman Ichi | LE MATIN