Trophée Hassan II et Coupe Lalla Meryem 2016: Rabat capitale du golf par excellence

Le Royal golf Dar-Essalam de Rabat accueille du 03 au 08 mai le gotha mondial de la petite balle blanche à l’occasion de la 43e édition du Trophée Hassan II et la 22e édition de la Coupe Lalla Meryem, deux épreuves du circuit européen placées sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

golf-coupe-trone-maroc

Ces deux compétitions retrouvent leur terre natale Rabat après cinq éditions (2011-2015) disputées à Agadir au golf de l’Océan et au golf du Palais Royal.

La capitale du Royaume contribuera incontestablement à motiver les joueurs et joueuses pour s’investir pleinement dans les deux compétitions programmées à moins de 100 jours du coup d’envoi des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro et surtout après le ré-inclusion du golf dans le programme olympique.

Ces deux compétitions drainent éditions après éditions de grands noms du circuit et font du Maroc le seul pays au monde qui accueille deux événements majeurs du circuit dans la même semaine et dans le même endroit.

L’organisation des deux compétitions à Rabat se fait en parfaite conformité avec les standards internationaux. A cet effet, les parcours du Royal Golf Dar Es-Salam ont été remis à niveau afin de répondre aux exigences du European Tour et du Ladies European Tour.

Créé en 1971 et inscrit depuis 2010 au calendrier de l’European Tour, le Trophée Hassan II jouit depuis plus d’une quarantaine d’années d’une notoriété mondiale qui a attiré les plus grands noms du golf notamment Billy Casper, Lee Trevino, Gary Player, Severiano Ballesteros, Payne Stewart, Nick Price, Sam Torrance, Padraig Harington et Ernie Els, Mattéo Manassero, John Daly ou bien encore José Maria Olazabal ainsi que l’Allemand Marcel Siem, vainqueur de la compétition en 2013, l’Espagnol Aleljandro Canizares titré en 2014 et l’Ecossais Richie Ramsay tenant du titre.

Cette 43e édition s’annonce plus compétitive que jamais. 144 joueurs professionnels s’affronteront dans une compétition avec une dotation professionnelle qui s’élève à 1,5 million d’euros.

Si la pratique du golf au Maroc remonte à plus de 100 ans, seules les villes de Marrakech, Tanger et Mohammedia disposaient de clubs de golf au lendemain de la seconde guerre mondiale. Deux links, à Casablanca-Anfa et à Kénitra, construits par les soldats américains stationnés à l’époque au Royaume, sont venus enrichir cette infrastructure.

Après le succès de la première édition du Trophée Hassan II, les parcours de Mohammedia et de Marrakech ont été soumis à des travaux de réfection, celui de Tanger a été élargi portant à 18 le nombre de ses trous, tandis que de nouveaux clubs ont vu le jour dans les deux villes impériales Fès et Meknès. Cette dynamique s’est poursuivie avec la création de nouveaux clubs dans plusieurs villes, notamment à Casablanca, Agadir, Settat et Benslimane.

Des espaces splendides qui ont permis aux mordus de la petite balle blanche, Marocains et étrangers, de donner libre cours à leur talent dans un cadre des plus agréables.

Le Trophée Hassan II a également connu la participation de golfeurs professionnels marocains tel que Moussa Fatmi, qui a brillé dans les années 70 en raflant plusieurs titres nationaux, Mohamed Makroune, professionnel depuis 1982, en plus des joueurs Mohamed Sayeh, Youness El Hassani, Abdelhak Sabi et Fayçal Serghini.

La gente féminine marocaine a, également, débarqué dans l’aventure à partir des années 1980. Parmi les pionnières de cette époque figurent Malika Demnati et Zoubida Hillali, qui ont remporté le championnat national amateurs (catégorie A) en 1986. Le flambeau est ensuite passé à d’autres joueuses comme Lalla Soumia Ouazzani, et Mounia Amalou Sayah, la professionnelle Maha Haddioui et la prometteuse Nadia Tebaâ.

La distinction des sportifs marocains dans les manifestations européennes et arabes a été rendue possible grâce au soutien de l’Association du Trophée Hassan II (ATH), créée en 2001 et placée sous la présidence de SAR le Prince Moulay Rachid, et à la politique de formation des jeunes menée par la Fédération Royale Marocaine de Golf (FRMG).

Ainsi, il a été procédé à la mise en place de formations liées aux métiers du golf ainsi qu’à la création de la filière «Golf-Etude» dont l’objectif est de permettre aux bénéficiaires, issus en majorité de milieux défavorisés, de concilier entraînements et études.

L’ATH a, largement, contribué au développement du golf. Parmi les actions entreprises dans ce cadre, on note notamment la mise en place du «Moroccan Pro Tour» et la création de l’Académie royale, à l’initiative du Royal Golf Dar Es Salam. Assurer la pérennité du Trophée Hassan II et mettre à niveau le golf national ont été également des challenges brillamment relevés par l’ATH, qui, soucieuse de professionnaliser l’organisation de cette compétition, a noué plusieurs partenariats avec des sociétés nationales et internationales.

La FRMG a mis en œuvre, lors des dernières années, une stratégie visant la promotion du golf au Maroc à travers l’augmentation du nombre des pratiquants licenciés et la formation des jeunes joueurs et des encadrants, dans le but de préparer une sélection nationale à même de concourir au niveau mondial.

S’agissant du volet infrastructure, les golfs de Mohammedia et Marrakech ont connu plusieurs travaux en plus de l’agrandissement du parcours du golf de Tanger à 18 trous et de l’ouverture d’autres parcours notamment à El Jadida, Meknès et Fès.

Dans le cadre du plan de développement régional lancé en 2005, il a été procédé à l’adoption du plan Azur qui comprend la création de nouveaux parcours de golf à Saïdia, Berkane, Khemiss Sahel (province de Larache), El Haouzia (province d’El Jadida), Mogador (province d’Essaouira), Taghzaout à Agadir, et la plage blanche à Guelmim.

Considéré comme l’un des événements les plus prisés du calendrier golfique, le Trophée Hassan II jouit d’une couverture médiatique internationale. En 2015, il a bénéficié de près de 893 heures de transmission en direct dans le monde, touchant ainsi plus de 209 millions de foyers dans le monde.

Créée en 1993 et inscrite sur le calendrier du Ladies European Tour depuis 2010, la Coupe Lalla Meryem s’impose comme l’un des évènements les plus prestigieux du calendrier golfique féminin, bénéficiant de près de 316 heures de transmission en direct dans le monde touchant ainsi 206 millions de foyers.

La compétition attire chaque année un plateau exceptionnel de joueuses professionnelles : Marie-Laure de Lorenzi, Laura Davies, Anika Sorenstam, Patricia Meunier Lebouc, Sophie Gustafson, Gwladys Nocera et plus récemment Charlie Hull.

MAP