Mehdi Benatia : «Maintenant, il nous reste la finale »

Le défenseur Medhi Benatia a accordé une interview exclusive « Mountakhab » dans laquelle il s’est exprimé sur son transfert définitif à la Juventus Turin, son bilan de sa saison et la finale de la Ligue des Champions face au Real Madrid.

Mountakhab.net : Comment avez-vous vécu le sixième sacre consécutif de la Juventus en Serie A ?

Medhi Benatia : J’étais super content, c’est l’aboutissement de toute une saison. Je pense que sur l’ensemble de l’année, on a bien mérité cette consécration. En ce qui me concerne, il s’agit de mon premier titre en Italie, et qui représente une grande fierté pour moi. Quant aux anciens joueurs, il y en a qui l’ont gagné six fois, ils rentrent forcément dans la légende. Un grand bravo à eux. L’objectif du début de saison a été atteint, on est content d’avoir remporté aussi la Coupe. Maintenant, il nous reste la finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes, on va tout faire pour réaliser notre rêve.

Mountakhab.net : Après la remise du Trophée et des médailles, votre vidéo avec Buffon vous serrant chaleureusement dans ses bras a eu de bons échos. Elle a d’ailleurs été vivement partagée sur les réseaux sociaux. Que vous a-t-il dit pendant ce moment ?

Medhi Benatia : Il était content, il m’a dit bravo et je l’ai félicité aussi pour son 10ème scudetto. Bien qu’il soit gardien de but, c’est un joueur légendaire. Il mériterait largement le Ballon d’Or pour tout ce qu’il a fait dans sa carrière. J’ai voulu immortaliser le moment en faisant cette petite vidéo avec lui. C’est quelqu’un d’extraordinaire, un super capitaine. Il m’a dit aussi : « on l’a fait, on l’a fait ! ». J’ai publié la vidéo sur mes réseaux sociaux, et qui a été reprise par quelques personnes. J’ai partagé un moment de joie avec un joueur qui a marqué l’histoire du football.

Mountakhab.net : Jamais un joueur arabe et marocain n’est parvenu à remporter le doublé Championnat-Coupe avec deux clubs différents en l’espace d’un an seulement. Vous attendiez-vous à cela ?

Medhi Benatia : Honnêtement, oui. En venant à la Juve, l’objectif était d’être compétitif sur les trois tableaux : le championnat, la Coupe et la Ligue des Champions. On a déjà remporté les deux premiers et il nous reste une finale à disputer. On m’a souvent critiqué en disant que je ne jouais pas beaucoup, mais c’est un choix. Il y a des joueurs qui préfèrent peut-être jouer 35 matchs, lutter pour le maintien ou faire l’Europa League. Il y en a d’autres qui préfèrent jouer peut-être 20 matchs pour remporter des trophées, goûter au parfum de la LDC, et c’est ce que je veux. J’ai voulu quitter la Roma pour gagner des titres et j’en ai décroché 5 en 3 ans. Après, les blessures font partie de la carrière d’un footballeur. On peut être content ou moins content, mais mon objectif était de gagner des titres, et c’est ce que je suis en train faire. Forcément, je suis très heureux dans ma vie.

Mountakhab.net : Récemment, vous avez été transféré définitivement du Bayern Munich au club turinois. Comment les négociations se sont-elles passées ?

Medhi Benatia : La Juve avait une option prioritaire en cas d’achat de mon contrat. Il y a deux semaines, les dirigeants du club ont décidé de lever l’option d’achat. Je suis très content, c’était important pour moi de rester en Italie et à la Juve. Ma famille se sent très bien ici, je me trouve bien dans cette équipe. J’espère que le futur sera encore plus beau.

Mountakhab.net : Quel bilan pouvez-vous faire de votre saison ?

Medhi Benatia : Cela dépendra de la Ligue des Champions, parce que si on arrivera à réaliser le triplé, ce sera une saison extraordinaire. Comme je l’ai dit précédemment, on a gagné deux titres sur trois, il ne nous manque plus que le troisième à empocher. Sur le plan personnel, j’ai été moins blessé qu’au Bayern Munich. Il faut savoir aussi que c’est toujours important pour moi de pouvoir m’entraîner, de gagner en régularité. En ce qui concerne le nombre de matchs que j’ai joué, je sais que ça intéresse souvent les gens, mais quand tu viens à la Juve, tu sais très bien qu’il y a déjà des joueurs en place. Certains défenseurs évoluent ensemble en sélection et ils sont plus que compétitifs, parce que je pense qu’on parle peut-être des meilleurs à leurs postes en Europe. C’est bien de travailler avec des joueurs comme ça, car on progresse. Le plus important aussi, c’est de répondre présent quand le coach fera appel à moi. Je n’ai pas choisi la facilité, je le savais au départ.

Mountakhab.net : Justement, comment avez-vous géré la concurrence avec le trio Barzagli-Bonucci-Chiellini, mais également avec Daniel Rugani ?

Medhi Benatia : On est dans un groupe de 25 joueurs, on s’entraîne toute la semaine au maximum. Le plus important c’est de mettre en difficulté le coach. Il a souvent répété qu’il avait besoin de défenseurs de haut niveau. En début de saison, on jouait en défense à 3, alors qu’aujourd’hui, il a changé le système et on est passé à 4. On voit bien que les résultats sont encore meilleurs avec ce changement tactique. Le problème, c’est que ça laisse plus de défenseurs sur le banc, mais tant que l’équipe gagne, c’est le principal. D’autre part, entre les deux petites blessures que j’ai eu, ma participation à la CAN, j’ai raté pas mal de matchs. À l’arrivée, j’aurais fini avec une vingtaine de matchs, toutes compétitions confondues. C’est vrai aussi que j’aurais préféré disputer 10 matchs de plus, mais ça fait partie du football. Il faut toujours respecter les choix de l’entraineur et je continue à le faire.

Mountakhab.net : Quelles sont vos ambitions pour la saison prochaine ?

Medhi Benatia : Gagner le triplé, et si on y parvient pas cette année, ce sera pour l’année prochaine. J’espère également être compétitif et ne pas avoir de blessures.

Mountakhab.net : Depuis le début de votre carrière professionnelle, vous avez évolué sous les ordres de deux entraîneurs emblématiques qui sont Pep Guardiola et Massimiliano Allegri. Qu’est-ce qu’ils vont ont apporté ?

Medhi Benatia : Ce serait un manque de respect de ne pas citer des coachs comme Francesco Guidolin avec qui j’ai travaillé à l’Udinese et Rudi Garcia à la Roma. Ce dernier m’a appris beaucoup de choses et on avait fait une bonne saison ensemble. Concernant Guardiola, c’est un entraîneur qui aime le football offensif et donne trop d’importance à la qualité de jeu, tout comme Allegri, mais lui préfère peut-être un peu moins bien jouer et gagner. Il est très efficace et a basé son succès sur une défense de fer qui prend très peu de buts. C’est d’ailleurs un peu le problème des équipes entraînées par Guardiola, elles produisent du beau football, mais parfois elles encaissent des buts. Ils sont tous les deux de supers entraîneurs. Guardiola a marqué l’histoire du football du FC Barcelone, puisqu’il a tout gagné avec le club. Allegri, quant à lui, est en train d’écrire l’histoire du football italien et de la Juventus Turin.

Mountakhab.net : Pour clore cette interview, les Bianconeri seront en quête de leur quatrième Ligue des Champions contre le Real Madrid, le 3 juin prochain à Cardiff. Vous vous croyez capables de réaliser cet exploit ?

Medhi Benatia : Oui, bien sûr. Si on a battu des équipes comme le Barca et Monaco aux tours précédents, c’est qu’on est capable de la remporter. On sait qu’une finale, c’est 50 / 50, mais celui qui sera prêt mentalement et physiquement le jour J va gagner. Les Merengues ont également été sacré champion et sont en pleine confiance, comme nous. Sur un match, tout peut arriver, et je pense qu’on est capable de les mettre en difficulté. On va travailler dur cette semaine pour aller chercher cette Coupe.

Propos recueillis par Taha Jourani

Source: Mountakhab.net