Erreur de la base de données WordPress : [Disk full (/tmp/#sql_1584_0.MAI); waiting for someone to free some space... (errno: 28 "No space left on device")]
SELECT t.*, tt.*, tr.object_id FROM wp_terms AS t INNER JOIN wp_term_taxonomy AS tt ON t.term_id = tt.term_id INNER JOIN wp_term_relationships AS tr ON tr.term_taxonomy_id = tt.term_taxonomy_id WHERE tt.taxonomy IN ('category', 'post_tag', 'post_format') AND tr.object_id IN (63723) ORDER BY t.name ASC

beIN demande à la Fifa d'agir contre le "piratage" Sport-Maroc.Com

Fil infos

beIN demande à la Fifa d’agir contre le « piratage »

Le groupe beIN Media, basé au Qatar, a demandé lundi à la Fifa de prendre des mesures juridiques fortes contre Arabsat, opérateur satellitaire dont l’Arabie saoudite est le principal actionnaire, en raison du « piratage » de ses programmes, à l’approche du Mondial-2018.

« Nous avons demandé à la Fifa d’entreprendre une action légale directe contre Arabsat et les indications dont nous disposons montrent qu’ils sont derrière cela (piratage ndlr) », a déclaré lundi à l’AFP Sophie Jordan, directrice juridique du groupe beIN Media.

« Nous avons demandé à la Fifa d’exercer une pression directe sur les pirates » via la justice, des discussions sont en cours et la Fifa est « très favorable à ce que nous faisons », a-t-elle ajouté en estimant que cette pratique menaçait tous les détenteurs de droits.

Dans un communiqué, la Fifa a déclaré « prendre les violations de sa propriété intellectuelle très au sérieux » et « combattre » les infractions, y compris « le streaming illégal et les retransmissions sans autorisation ».

« La Fifa travaille avec différents partenaires pour minimiser » l’impact des violations dont elle fait l’objet au Moyen-Orient et en Afrique du nord, ajoute le texte.

Selon beIN, qui détient les droits de retransmission de nombreux évènements sportifs, dont le prochain Mondial en Russie, la pratique dénoncée auprès de la Fifa constitue un « précédent dangereux ».

D’un côté, affirme le groupe qatari, des policiers en Arabie saoudite confisquent des décodeurs beIN dans des hôtels et des restaurants avant la Coupe du monde. De l’autre, un réseau pirate, connu sous le nom de « beoutQ » –qui détourne en la ridiculisant la marque « beIN »–, utilise un signal d’Arabsat pour retransmettre illégalement les programmes du groupe qatari.

Toujours selon beIN, ce phénomène a débuté en octobre 2017 et a pris de l’ampleur à travers tout le Moyen-Orient et l’Afrique du nord, représentant un manque à gagner considérable pour le groupe qatari et tous les détenteurs de droits.