Le drapeau marocain, hissé au sommet de Kilimandjaro en Tanzanie

L’expédition féminine marocaine « le Maroc sur le toit de l’Afrique » a réussi, en cinq jours, à gravir les 5.895 mètres de la montagne de Kilimandjaro en Tanzanie, relevant le défi de porter les couleurs du Maroc sur le plus haut sommet du continent, pour célébrer son retour à l’Union Africaine.

Quelques semaines après le retour du Royaume au sein de l’Union africaine (UA), cinq marocaines ont réussi lundi à gravir le plus haut sommet d’Afrique, le Kilimandjaro en Tanzanie (5.895 mètres d’altitude), avec comme objectif de planter le drapeau du Maroc sur le toit de l’Afrique.

Guidée par l’aventurier Nacer Ibn Abdeljalil, premier marocain à avoir gravi l’Everest, cette expédition 100% féminine se veut un moyen de véhiculer auprès des femmes marocaines qu’elles sont à même de relever n’importe quel défi, y compris d’escalader le plus haut sommet du continent.

«En tant qu’aventurier qui cherche toujours à se surpasser, j’ai eu l’idée de cette expédition symbolique après le retour du Maroc au sein de l’UA», a confié M. Ibn Abdeljalil à la MAP dans un entretien téléphonique, faisant savoir qu’il s’est empressé de la partager sur sa page Facebook où elle a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme.

L’expédition, qui a débuté jeudi, devait durer une semaine avec une arrivée au sommet du Kilimandjaro prévue pour lundi 3 avril, précise l’aventurier marocain, qui n’en est pas à son premier coup d’essai puisqu’il a gravi cette mythique montagne à plusieurs reprises. Les cinq héroïnes de cette aventure exceptionnelle sont Zineb Alaoui Kacimi, Yasmina Sitaïl, Malika El Alami, Ilham Boujlid et Asmae Chraïbi, a-t-il fait savoir, soulignant qu’elles ont été choisies pour leurs aptitudes sportives, leur courage et leur détermination.