Botola D2 : Quatre candidats pour l’ascension

La JSKT ayant déjà assuré sa montée, la Botola D2 se poursuivra pour désigner le second club qui accompagnera les Tadlaouis chez l’élite. Le Chabab Atlas Khénifra, l’AS Salé, l’Olympique Dcheira et le Raja de Béni Mellal sont tous candidats à la montée. En bas du tableau, la bataille pour le maintien fait encore rage.

brazuca botola D2

Le Chabab Atlas Khénifra est le principal candidat pour suivre la JSKT en Botola D1. Les Khénifris, qui totalisent 40 points, évolueront à domicile en recevant le Wydad de Fès, lequel totalise seulement 33 unités, à deux longueurs uniquement de l’avant-dernier. C’est dire que les Zayanis, bien que favoris, n’auront guère la tâche facile face à une formation fassie pas encore assurée de son maintien. Le deuxième prétendant à l’ascension, l’ASS, recevra la JSKT dans une rencontre sans enjeu pour les Tadlaouis. Cela dit, les hommes de Mounir Jaâwani ne se présenteront guère en touristes, puisqu’ils désirent jouer à fond pour honorer la compétition et maintenir leurs statistiques, surtout en défense, où ils n’ont encaissé que 14 buts tout au long de la saison.

Le troisième postulant pour accompagner la JSKT en Botola D1, l’Olympique Dcheira en l’occurrence, qui possède le même nombre de points que l’ASS, évoluera à Témara. Les Soussis iront croiser le fer avec l’UST, dont le souci est d’engranger trois points pour rester le plus loin possible des équipes menacées de relégation. Autant dire que L’Olympique Dcheira ne sera guère à la noce. Le quatrième concurrent, le Raja de Béni Mellal, qui rêve également d’accompagner son voisin Tadlaoui en division supérieure, sera en déplacement à Laâyoune où la JSM désire terminer dans une position honorable. Une victoire des hommes de Fakhreddine Rajhy leur donnerait certainement un élan pour poursuivre leur chasse aux avant-postes. Le Wydad de Temara avec 36 points et qui n’a toujours pas renoncé à une éventuelle promotion, devra se méfier de l’Union Aït Melloul qui, lui, jouera pour sauver sa place en D2. Les Melloulis, avant-derniers avec un total de 31 points et qui sont plus que jamais menacés de relégation, se défendront avec l’énergie du désespoir pour vaincre. C’est certainement dans le même état d’esprit que le CODM, lanterne rouge, visitera l’Ittihad Khémisset. Trois points séparent les deux formations et une victoire de l’une ou de l’autre déterminerait son avenir en deuxième division.

http://lematin.ma