Fil infos

Guelmim : Clôture des concours inter-régionaux de Tbourida 2017

Le rideau est tombé jeudi à Guelmim sur les concours inter-régionaux de l’équitation traditionnelle « Tbourida » au titre de l’année 2017, organisés par la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC).

Ces concours, initiés au titre de la première phase relative aux Provinces du Sud, a connu la participation de 12 troupes (Sorbas) (228 cavaliers), des villes de Guelmim, de Laâyoun et de Boujdour, pour décrocher deux places qualificatives au Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels « Tbourida », qui se tiendra du 15 au 21 mai prochain à Rabat.

Voici les résultats des concours inter-régionaux de Tbourida 2017, tenus à Guelmim:

1-Sorba du Moqadem Ibrahim Ennsihi de Guelmim (association Ait Baâmrane pour l’équitation traditionnelle et la solidarité).

2- Sorba du Moqadem Hassan Mouradi de Guelmim (association des cavaliers de Oued Noun pour l’élevage des chevaux et l’environnement).

3-Sorba du Moqadem Omar Raii de Guelmim (association des cavaliers Ait Lahcen).

4-Sorba du Moqadem Mbarek Chalgoum de Boujdour (association Al Ouahda de Fantasia).

5- Sorba du Moqadem Lahcen Bohamou de Laâyoune (coopérative agricole et club d’équitation).

6-Sorba du Moqadem Rachid Anaflous de Guelmim (association des jeunes Asbouya pour l’équitation).

7-Sorba du Moqadem AL Hassan Bajarfaoui de Guelmim (association Achbal Telouine).

Au terme de ces concours, il a été procédé à la remise des attestations de mérite et des prix d’encouragement aux participants.

La deuxième phase de ces concours inter-régionaux de Tbourida 2017 se déroulera à Béni Mellal les 29 et 30 avril prochain, tandis que la troisième étape aura lieu à Meknès les 6 et 7 mais prochain.

Pour les organisateurs, cette manifestation se propose de contribuer à la préservation de l’art équestre « Tbourida » en tant que legs authentique et composante de l’identité culturelle marocaine.

Ces concours sont destinés aussi à l’encouragement de l’élevage des chevaux Barbes et Arabe-Barbes.

La SOREC, placée sous la tutelle du ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, œuvre pour rapprocher le grand public de l’art équestre traditionnel en tant que partie intégrante du patrimoine culturel marocain, outre l’encadrement de l’élevage et de l’amélioration des races chevalines nationales, et la gestion et le développement des courses hippiques au Maroc.

MAP