Batoul Tamek, une femme dévouée pour développer le football féminin dans la province d’Assa Zag

Batoul Tamek est une femme dynamique, généreuse et bien connue des acteurs de la société civile à Assa Zag pour ses actions, son engagement et son dévouement entier au service du développement du football féminin dans la province.

Issue d’une famille conservatrice de la tribu d’Aît Oussa à Assa, peu encline, à l’instar de la plupart des familles de la région, à accepter l’idée de voir leurs filles évoluer dans le domaine sportif, Batoul a su, pourtant, se forger, au prix de dix ans d’efforts, une grande réputation dans un domaine longtemps réservé aux hommes, en contribuant à la formation d’une équipe locale de football féminin pour représenter dignement la province lors des différentes manifestations.

Jouissant de l’estime et d’une grande considération dans la région, Batoul incarne, en effet, l’image d’une femme qui se caractérise par la simplicité et la modestie, mais aussi par le sérieux et la persévérance, des qualités qu’elle a héritées de son défunt père.

Dans un entretien accordé à la MAP, elle affirme d’emblée que « la vie est un pari qu’il faut gagner », relevant que « sa passion pour le domaine de la gestion footballistique, n’est pas fortuite, mais l’illustration d’une volonté et d’une détermination forte à s’imposer et à contribuer au développement de la région ».

Evoquant son expérience personnelle, Batoul, 44 ans, cite les différentes difficultés liées à l’accès au monde du football, notant que son parcours n’était pas du tout aisé, mais plutôt jonché de souffrances qui requièrent des sacrifices au regard des traditions et des circonstances qui rendent difficile la tâche de convaincre les familles d’autoriser leurs filles à exercer le football. Cette quadragénaire avait adhéré à l’action associative en 2000 dans le cadre de l’association de l’Union de l’action féminine (section d’Assa) avant de changer de cap vers le secteur de football. C’est ainsi qu’elle décida de consacrer tous ses efforts et son temps à la gestion de la chose sportive dans la région.

En 2006, elle fut l’une des membres fondateurs de l’association de l’Union sportive féminine de football à Assa Zag. Vice-présidente puis présidente de cette association depuis 2011, Batoul a mis en place un programme de formation pour le développement du club et la formation d’une équipe de football féminin.

« Malgré les difficultés et les contraintes », Batoul, animée d’une ferme volonté, de grandes ambitions et d’une confiance en soi, a su s’affirmer dans le secteur sportif et « contribuer aux changements de certains stéréotypes sur la gent féminine dans la région en encourageant les jeunes filles à s’adonner au football », relève-t-elle.

« Au tout début de la création de l’Union, une attention particulière a été accordée à la sensibilisation des familles quant aux nobles objectifs de l’association et de son initiative pionnière (de former une équipe de football féminin) dans une région très attachée aux traditions’’, se rappelle-t-elle.

Entre-temps, des jeunes filles rejoignent l’association et forment en 2006 une première équipe féminine de football locale qui allait connaitre des hauts et des bas en raison de la faiblesse des moyens et du manque d’expérience.

Malgré les contraintes, Batoul demeure mobilisée pour renforcer les rangs de l’équipe et assurer son rayonnement, en multipliant les initiatives et les actions, qu’il s’agisse du recrutement de nouvelles filles au sein de l’équipe, de la motivation des joueuses, de la formation d’une équipe de moins de 16 ans ou de l’organisation d’un championnat local de football féminin pour révéler de jeunes talents.