Du public en championnat en Egypte pour la première fois depuis 2012

Le public égyptien va être partiellement autorisé à assister à des rencontres du championnat national, à raison de 300 spectateurs par match, pour la première fois depuis des heurts sanglants entre supporteurs en 2012, a-t-on appris lundi auprès de la Fédération égyptienne.

Les autorités avaient interdit au public d’assister aux rencontres entre clubs égyptiens après la mort tragique, en février 2012, de 74 personnes dans des échauffourées à Port-Saïd.

Les victimes, principalement des supporteurs de la prestigieuse équipe cairote d’Al-Ahly, étaient venues assister à un match entre cette dernière et l’équipe locale d’Al-Masry.

La décision s’applique pour le championnat égyptien dès lundi et reste limité à 300 spectateurs, a indiqué Mostafa Tantawi, responsable médias à la fédération.

Cette autorisation sera élargie à une présence plus conséquente à l’occasion de la Coupe d’Egypte, qui doit reprendre dans quelques semaines, a-t-il ajouté.

Les clubs responsables
Les clubs seront toutefois tenus responsables des agissements de leurs supporteurs, a mis en garde la fédération, qui a tenu une réunion sur le sujet dimanche.

Cette décision intervient alors que le football égyptien revient sur le devant de la scène après la première qualification en près de 30 ans de la sélection nationale au Mondial 2018 en Russie et le succès de joueurs expatriés dont la vedette Mohamed Salah (Liverpool FC), désigné meilleur joueur africain de l’année en 2017.

Relations explosives
Les relations entre les forces de sécurité et les « Ultras » des clubs d’Al-Ahly et de Zamalek en particulier –des groupes de fans particulièrement mobilisés– restent néanmoins explosives.

Trois ans après la tragédie de Port-Saïd et alors que les autorités avaient assoupli l’interdiction d’assister aux matchs, au moins 20 fans de Zamalek avaient perdu la vie en février 2015 lors d’affrontements avec les forces de l’ordre devant un stade du Caire.

En septembre, un tribunal du Caire avait condamné 14 personnes, dont des Ultras de Zamalek, à des peines allant de deux ans fermes à la perpétuité, pour avoir participé à ces heurts.

Le mois dernier, 28 supporteurs d’Al-Ahly ont été condamnés par un tribunal d’Alexandrie à un an d’emprisonnement pour avoir porté des tee-shirts en hommage aux « martyrs » du stade de Port-Saïd.

Belga

Be the first to comment on "Du public en championnat en Egypte pour la première fois depuis 2012"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*