Fil infos

CHAN 2018: La technologie VAR en simulation à Casablanca

Pour les matchs de la 2e journée du CHAN Total, Maroc 2018, dans le groupe A à Casablanca ce 17 janvier 2018, une session hors-ligne de la technologie VAR (Video Assistant Referees) sera expérimentée.

VAR

C’est une exigence de l’International Football Association Board (IFAB), qui fait de la simulation dans les conditions du réel, un préalable et une condition sine qua non avant de donner le feu vert à l’implémentation de la technologie et son usage.

La CAF a prévu d’expérimenter le VAR à partir de la phase à élimination directe de ce tournoi réservé exclusivement pour les joueurs évoluant dans les championnats de leurs pays.

Une délégation de la FIFA est présente à Casablanca à cet effet pour fournir assistance, soutien et superviser les sessions hors ligne. Le duo est composé de Michael Bossler, Directeur de l’Arbitrage de la FIFA et de Carlos Velasco Carballo, Instructeur de la FIFA et responsable du projet VAR pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018.

« Les experts de la FIFA vont tester les dispositifs à utiliser pour l’exercice en situation réelle de match. La simulation impliquera également deux arbitres et un arbitre assistant dans une cabine communiquant avec les officiels du match sur le terrain pour les matches à Casablanca », explique Eddy Maillet, responsable de l’arbitrage à la CAF.

De son côté, Bossler a expliqué que l’objectif du VAR est d’aider l’arbitre sur le terrain à éviter les erreurs qui changent le cours d’une rencontre. Le VAR examinera les décisions, y compris les buts, les penalties, les cartons rouges et les erreurs sur l’identité des joueurs dans certaines situations.

On se rappellera que l’IFAB, lors de sa 130e assemblée générale annuelle (AGA) à Cardiff le 5 mars 2016, a approuvé le principe d’une période expérimentale de deux ans de l’arbitrage vidéo pour des erreurs évidentes ayant un impact sur le cours d’une rencontre, entre autres.

Cafonline.com